Comment optimiser une newsletter marketing ?

comment orchestrer vos emailings ou newsletters

Aujourd’hui, le nerf de guerre de tout dirigeant ou responsable marketing est de générer des leads, dans le but de les qualifier, de les nurturer et de les convertir en clients.

C’est pour cette raison que personne aujourd’hui ne peut se permettre, après avoir fourni autant d’efforts dans l’acquisition, d’envoyer une newsletter qui ne sera que très peu lue par ses leads. Vous non plus !

Pour éviter de tomber dans cette situation, il va falloir tout simplement soigner sa copie. L’idée est de pour mettre toutes les chances de son côté pour que son contenu soit largement consommé auprès de la cible.

Quels sont donc les éléments qui vont déterminer vos taux d’ouvertures ? A quoi faut-il faire attention quand on envoie une newsletter à ses leads ? 

1. Le design responsive, un indispensable !

De plus en plus d’internautes lisent vos newsletters à travers leurs smartphones et tablettes. Les consommateurs aujourd’hui s’attendent une expérience agréable sur desktop et sur mobile. Vous ne pouvez donc plus continuer de créer des newsletters qui ne se chargent pas correctement sur tous les appareils !

Pour commencer, l’adaptabilité aux différents écrans et appareils est un point capital. Votre newsletter doit être facilement consommable « Any time, Anywhere, Any device » par votre audience.

2. Un design user-friendly pour une newsletter ATTRACTIVE !

Privilégiez un design simpliste et épuré afin d’éviter de gêner les yeux de l’utilisateur, ou de détourner son attention de votre message principal, d’autant plus que plusieurs fournisseurs de messagerie ne prennent pas en compte les éléments graphiques complexes à l’instar d’Outlook, largement utilisé dans le milieu professionnel.

Astuce n°1 : Faites beaucoup, beaucoup d’A/B Tests !

Il n’existe pas de modèle de design idéal qui convient à tout le monde. Le seul moyen d’identifier le design qui séduira réellement vos abonnés est de tester différentes modalités, tout en gardant un oeil sur votre taux de clic et de conversion.

Pour cela, nous recommandons d’effectuer des A/B tests pour l’ensemble des éléments de votre newsletter, jusqu’au plus petit détail ! Vous serez surpris de constater combien un tout petit élément comme la couleur d’un bouton peut avoir un grand impact sur les performances de votre newsletter.

Qu’est-ce qu’un A/B test ?


Un A/B test consiste à tester auprès de votre public le même élément (newsletter, page de votre site web, publicité…) en modifiant à chaque fois UNE SEULE VARIABLE pour déterminer ce qui marche le mieux.

Vous pourrez effectuer une série d’A/B tests consécutifs afin d’optimiser l’ensemble de votre newsletter, mais il est important de modifier une variable à la fois pour savoir ce qui a réellement impacté vos KPIs !

Il existe d’ailleurs certains logiciels qui vous permettront d’automatiser ce processus, dont des logiciels d’emailing tel que Mailchimp.

3. Un objet attrayant pour optimiser le taux d’ouverture

Il ne faudrait pas sous-estimer l’impact d’un objet de mail. Il représente le premier contact qu’une personne va avoir avec votre newsletter. C’est sur sa base principalement que votre lead décidera d’ouvrir votre newsletter ou de passer à l’email suivant.

Astuce n°2 : Pour un objet engageant :

  • Suscitez la curiosité des lecteurs.
  • Évitez la touche promotionnelle.
  • Donnez un avant-goût du contenu de la newsletter.
  • Méfiez-vous des filtres anti-spam.
  • Utilisez (avec modération) les caractères spéciaux et les smileys pour donner un peu plus de vie à votre message smiley

4. Si n’avez rien de pertinent à dire, taisez-vous

Afin de susciter un réel engagement de la part de vos abonnés, vous devez leur adresser un contenu qui leur est pertinent et qui offre une réelle valeur ajoutée.

Voici quelques règles à respecter lors de la rédaction du contenu de votre newsletter :

  • Personnalisez vos newsletters : Dans une optique de marketing one-to-one, il est primordial de personnaliser ses newsletters (Nom ou prénom au niveau de l’objet et au niveau du corps du mail, un message personnalisé à l’occasion de l’anniversaire…).
  • Segmentez vos bases de données : Le bon contenu à la bonne personne ! Adaptez vos newsletters en fonction de la cible, autant pour les caractéristiques démographiques et géographiques que pour les centres d’intérêts de chaque segment. Pour cela, nous vous conseillons de segmenter votre audience par le biais des caractéristiques renseignés dans le formulaire de contact, et d’identifier leurs centres d’intérêts soit en fonction des contenus qu’ils ont consultés ou en leur posant la question directement dans un formulaire.
  • Ne vous limitez pas au contenu promotionnel : Pour que votre newsletter soit réellement appréciée par vos abonnées, il est important de ne pas se limiter uniquement à du contenu purement commercial.

Astuce n°3 : Pour distinguer votre contenu, souvenez-vous :« Les premières lignes de votre newsletter sont très déterminantes. C’est là où le lecteur va se décider de continuer la lecture ou pas. »

5. Le pouvoir du call-to-action adéquat

Le call-to-action est un élément central de votre newsletter. Il est donc nécessaire de bien le choisir afin d’obtenir un taux de clic plus élevé. Etudiez à la fois son emplacement et sa formulation. Là encore, n’hésitez pas à tester plusieurs formules avant de statuer.

Astuce n°4 :

Il est préférable de demander une action simple à travers son call-to-action du type “Découvrez notre produit” au lieu de “Achetez notre produit”. La différence ? Le premier message demande une action simple, qui ne nécessite pas un grand engagement de la part du lecteur, contrairement au deuxième qui implique une action plus importante et qui recevra donc probablement moins de clics.

Une fois que la personne a eu une première interaction simple avec votre marque, cette dernière aura plus de chances de réaliser une deuxième action plus engageante, c’est-à-dire l’action d’achat. Et cela est prouvé scientifiquement par ce qu’on appelle la théorie du pieds dans la porte !

6. Utilisez des UTMs propres à vos campagnes newsletter

N’oubliez pas d’ajouter un UTM dans l’ensemble des URLs de redirection que vous insérez dans votre newsletter. Cela vous permettra ensuite d’identifier le trafic provenant de votre newsletter et surtout, de mesurer son impact sur l’atteinte de vos objectifs de conversion.

Qu’est-ce qu’un UTM ?


Un UTM est une extension que vous pouvez ajouter à n’importe quel lien, sans qu’il ne change sa destination. Il vous suffit de rajouter “/?” à la fin de votre lien pour faire en sorte que tout ce qui suivra ne modifie pas la destination.

Utiliser un UTM différent pour chacun de vos canaux (et/ou actions) vous permettra par la suite d’identifier le trafic résultant de chacun.

Pour ce faire, utilisez cet outil natif de Google.

7. Déterminez le timing idéal

Le moment auquel vous envoyez votre newsletter est également un facteur qui impacte énormément votre taux d’ouverture.

Pour optimiser le timing d’envoi de votre newsletter :

  • Évitez le début de semaine
  • Si vous êtes dans le B2B, optez pour un envoi très tôt le matin ou pendant les horaires de travail
  • A l’inverse, si vous êtes dans le B2C, optez pour des envois pendant les horaires de déjeuner ou sinon le soir et les weekends
  • Les meilleurs jours pour l’envoi sont : le Mardi et le Jeudi

Vous pouvez même définir les temps d’envoi de manière automatisée selon le comportement de vos prospects !

Pour en savoir plus : Une boucle automatique d’e-mailing, à quoi bon ?

Astuce n°5 : Si votre cible est constituée de personnes de différents pays à travers le monde, vous pouvez faire appel à des logiciels d’automation qui proposent l’option d’envoi de mails en différé comme Hubspot, afin d’adapter vos heures d’envoi en fonction du fuseau horaire de chacun.

8. Faites attention à la fréquence d’envoi

Pensez aussi à maîtrisez votre fréquence d’envoi. La fréquence idéale est normalement d’une fois par semaine pour une newsletter à caractère commercial, de 2 fois par semaine pour une newsletter automatisée. Vous pouvez dans certains cas augmenter davantage votre fréquence dans le cas d’une newsletter à caractère informatif.

Là encore, nous vous encourageons à tester votre fréquence optimale tout en gardant un oeil sur votre taux d’ouverture. Si vous remarquez que celui-là diminue quand vous augmentez la fréquence, faites marche arrière !

Voilà tout pour nous. Vous connaissez maintenant nos astuces pour optimiser nos newsletters et celles de nos partenaires. Alors, prêts à vous lancer ?

Qu’est-ce qu’un UTM ?

Un UTM est une extension que vous pouvez ajouter à n’importe quel lien, sans qu’il ne change sa destination. Il vous suffit de rajouter “/?” à la fin de votre lien pour faire en sorte que tout ce qui suivra ne modifie pas la destination.
Utiliser un UTM différent pour chacun de vos canaux (et/ou actions) vous permettra par la suite d’identifier le trafic résultant de chacun.

Tarik Zghinou
CEO - TEK INSIDE

Passionné de marketing digital, Tarik cumule plus de 07 ans d’expérience. Son défi : rassembler les meilleurs talents en vue de mener tek inside chaque jour encore plus vers l’innovation, la performance et la création de valeur.